Accident du ballon LLOPIS - MA30 immatriculé F-HPIM survenu le 19/07/2020 à Vitrai-sous-L'Aigle (61)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.3 : rapport sur un événement aux conséquences limités, élaboré à partir d'un ou de plusieurs témoignages n'ayant pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

Note :Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - Déroulement du vol

Le pilote, accompagné de trois passagers, décolle vers 20 h 30 d’un terrain privé sur la commune de Glos-la-Ferrière (61) pour un vol à destination de la région de L’Aigle (61). Après environ 45 minutes de vol, il rappelle les consignes d’atterrissage aux passagers et entame sa descente en vue d’un atterrissage sur un terrain de chaume situé sur la commune de Vitrai-sous-L’Aigle (61).

À l’approche du sol, le pilote coupe les deux veilleuses et actionne en continu le système de dégonflement rapide. La nacelle[1] entre en contact avec la surface sur son petit côté et, après un rebond, traîne au sol sur une trentaine de mètres avant de s’immobiliser.

Durant cette phase, un des passagers, âgé de 66 ans, percute violemment une bouteille de gaz, se blessant à la hanche.

2 - Renseignements complémentaires

2.1  Renseignements sur le pilote

Le pilote, âgé de 61 ans, est titulaire d’une licence de pilote ballon en état de validité assortie des mentions « gaz » et « air chaud » et des qualifications « ascension de nuit » et « instructeur ».

Son expérience totale en ballon s’élève à près de 4 600 heures de vol. Son expérience sur type était de 83 h 45 au jour de l’événement dont 11 h 45 avaient été effectuées dans le mois précédent.

2.2  Renseignements météorologiques

Le pilote indique avoir consulté les prévisions météorologiques sur un site internet et effectué un lâcher de ballon avant le vol. Les informations obtenues par ces biais indiquaient un ciel dégagé sans nuage ni turbulence et un vent de nord nord-ouest de 20 km/h environ. Il ajoute que lors de l’atterrissage il a constaté un vent de 25 km/h à proximité du sol.

Les relevés et estimations de Météo-France sur le secteur de Vitrai-sous-L’Aigle à l’heure de l’accident montrent une visibilité supérieure à 10 km, un vent moyen dominant de nord de 8 à 10 kt avec des rafales assez stables entre 15 et 20 kt. Aucun indice de cisaillement de vent n’a été constaté.

3 -  Enseignements de sécurité

Le pilote estime que la blessure du passager résulte au moins partiellement de l’atterrissage sur le petit côté de la nacelle. Il indique que cela a en effet entraîné un traînage allongé et n’a pas permis au passager d’éviter le contact avec la bouteille de gaz.

Il ajoute que des ventaux de rotation tels que ceux existant sur certains types de ballons auraient peut-être permis d’orienter la nacelle sur son grand côté et de mitiger l’accident. Il estime de plus qu’une nacelle compartimentée ou une protection de mousse polyuréthane sur le bord supérieur des bouteilles auraient pu atténuer les conséquences du basculement de la nacelle.

 


[1] Nacelle rectangulaire non compartimentée d’une capacité maximale de six personnes selon le manuel de vol.