Accident de l'Airbus A330 immatriculé OD-MEA et exploité par Middle Eats Airlines survenu le 17/12/2010 à Paris - Charles-de-Gaulle (95)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

L’équipage aux commandes s’apprête à quitter le point de stationnement H12 de l’aéroport de Paris Charles de Gaulle. Un tracteur et une barre de tractage sont attelés pour effectuer le refoulement.

Lors de la manœuvre, le conducteur du tracteur tente d’aligner l’avion sur la ligne médiane de l’aire de circulation. L’avion dépasse la ligne médiane et s’immobilise dans une position désaxée, avec le train avant non aligné.

L’équipage démarre le moteur n° 1 qui se stabilise à son régime de ralenti sol. Après environ une minute, le conducteur du tracteur tente de tirer l’avion vers l’avant afin d’aligner les roues du train avant avec la ligne médiane. Presque simultanément, l’équipage démarre le moteur n° 2.

Alors que le conducteur du tracteur tire l’avion vers l’avant, le tracteur perd de l’adhérence en roulant sur du verglas. L’avion continue à avancer en poussant le tracteur.

Le régime du second moteur s’est stabilisé alors que le tracteur tirait l’avion vers l’avant. L’inertie de l’avion et la poussée des deux moteurs au ralenti exerçaient une force vers l’avant tandis que le tracteur, désaxé sur la gauche, avait perdu toute adhérence.

L’accident est dû à une manœuvre de refoulement sur un sol verglacé.

Ont contribué à l’accident :

  • des mesures de prévention et/ou de traitement du verglas au sol insuffisantes ;
  • la configuration particulière du point de stationnement H12 qui laisse peu de place pour le refoulement ;
  • des difficultés de compréhension entre le personnel au sol et l’équipage.



Publications