Accident du Bachoffer BA-01 immatriculé F-PCBJ survenu le 15/08/2019 à Pamiers Les Pujols (09)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.2 : rapport de format simplifié, adapté aux circonstances de l'événement et aux enjeux de l'enquête.

Le pilote a conçu et construit seul son avion à partir des plans d’un autre avion de construction amateur, le Bilouis, avion biplace en tandem. Il s’est écarté significativement des plans originaux en allongeant le fuselage, en augmentant l’envergure et la surface alaire sans en discuter les conséquences avec le concepteur du Bilouis.
Lors du premier vol d’essai, le pilote a constaté un problème de stabilité sur l’axe de tangage. Ce problème a, semble-t-il, été corrigé par la suite et notamment jugé acceptable par le pilote, à l’issue du sixième vol d’essai. Le pilote mentionnait toutefois avoir toujours des difficultés à manœuvrer l’avion longitudinalement.

L’enquête a montré que le centrage réel de l’avion était bien plus en arrière que ne l’indiquaient les documents de l’avion et la fiche de pesée notamment. Ce centrage très arrière induisait un couple cabreur important. Le pilote a très probablement utilisé le système de réglage au sol de l’angle de calage du plan horizontal réglable pour compenser ce couple cabreur. Ce réglage permettait d’équilibrer l’avion en situation de vol normal mais ne pouvait pas corriger l’instabilité résultant du centrage trop arrière de l’avion. Ce centrage arrière et ce calage du plan horizontal  risquaient par ailleurs de détériorer le comportement de l’avion en situation de décrochage. Les témoignages suggèrent que le pilote avait conscience de problèmes d’équilibrage et de stabilité de son avion, mais il est probable qu’il n’avait pas conscience qu’il était impossible de résoudre ces problèmes par une action sur le calage du plan horizontal seul.
Le jour de l’accident, après une longue période d’inutilisation de l’avion, le pilote a perdu le contrôle de l’avion au décollage qui est entré en collision avec le sol après avoir pris une forte assiette à cabrer. Le manque d’expérience récente du pilote, sur cet avion particulièrement délicat à piloter, a pu contribuer à la perte de contrôle en vol lors du décollage.

Publications