Accident de l'avion Yakovlev Yak52 immatriculé LY-YJW et de l'avion Tecnam P2008 immatriculé F-HOOS survenu le 14/04/2018 à Meaux (77)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Heure :                                     Vers 16 h 00(1)
Exploitants :                             1 - Privé
                                                  2 - Aéroclub
Natures des vols :                    1 - Vol local
                                                  2 - Vol d'instruction en double-commande à destination de l'aérodrome
                                                       de Lognes (77)
Personnes à bord :                   1 - Yak 52 : Pilote et passager
                                                  2 - Tecnam P2008 : Instructeur et élève-pilote
Conséquences et dommages : 1 - Yak 52 : Hélice cassée, léger choc sur l'aile droite
                                                  2 - Tecnam P2008 : Dommages au niveau de l'empennage arrière
                                                        et sur le volet de bord de fuite de l'aile gauche.

Note : Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage des pilotes. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

 

1 - Déroulement du vol

Le pilote du Yak52 obtient l’autorisation de rouler vers le point d’arrêt de la piste 16L en vue d’un vol local. Lors du roulage, le pilote explique à son passager que la faible visibilité vers l’avant du Yak 52 lors du roulage impose de faire des virages à gauche et à droite afin de bien assurer l’anti-collision au sol. Sur la dernière partie du taxiway il suit une trajectoire rectiligne et en arrivant au point d’attente, le Yak 52 percute l’arrière d’un avion de type Tecnam P2008 qui y était arrêté.

2 - Renseignements complémentaires

2.1 Dégâts aux aéronefs

L’hélice et le bord d’attaque de l’aile droite du Yak 52 sont endommagés.

(Voir figure 1: Dégâts observés sur l'hélice du Yak52).

L’empennage arrière et le volet de bord de fuite de l’aile gauche du P2008 sont fortement endommagés L’impact sur le volet se situe à environ 1 m de la cabine, la place gauche étant occupée par l’élève-pilote.

(Voir figure 2: Dégâts observés sur l’empennage  du P2008).
(Voir figure 3: Dégâts observés sur le volet gauche du P2008).

2.2 Pilote du Yak52

Le pilote du Yak 52, âgé de 41 ans, est titulaire d’une licence de pilote de ligne associée aux qualifications de classe monomoteur à pistons (SEP terrestre), de type Boeing 737 300-900, d’instructeur et examinateur sur avion multipilote (TRI/TRE-MPA), toutes valides le jour de l’évènement.

Il occupe par ailleurs les fonctions de commandant de bord sur Boeing 737, instructeur, examinateur sur B737 et responsable désigné formation au sein d’une compagnie aérienne.

Il indique disposer d’une expérience de 10.500 heures de vol totales dont 101 h sur Yak 52 et 1h sur le type dans les 30 derniers jours.

2.3 Visibilité au roulage du Yak52

Le Yak 52 TD est une version à train classique du Yak 52.

L’assiette cabrée du Yak 52 en position 3 points diminue fortement la visibilité du pilote vers l’avant lors du roulage.

Ceci implique d’effectuer de façon permanente des virages à gauche et à droite lors du roulage afin de d’identifier d’éventuels obstacles, aéronefs ou véhicules conflictuels.

(Voir figure 4 : Visibilité vers l'avant  au sol depuis la place avant).

2.4 Aérodrome de Meaux

L’aérodrome de Meaux est un aérodrome contrôlé, ouvert à la CAP. Il est doté de 4 pistes en herbe, la circulation au sol est interdite en-dehors des pistes et des taxiways.

Le point d’attente de la piste 16L n’est pas reporté comme un « Point chaud » qui nécessiterait de prendre des précautions particulières.

(Voir figure 5 : Trajectoire du Yak 52 sur carte de circulation au sol - extrait carte VAC Aérodrome de Meaux).

2.5 Témoignages

L’instructeur présent en place droite du P2008 explique qu’ils sont passés devant le Yak 52 lors de leur roulage depuis la pompe à essence en direction du point d’attente de la piste 16L.

Ils étaient arrêtés au point d’attente avec le frein de parc desserré en attendant de pouvoir contacter la Tour de contrôle lorsque le P2008 a été heurté à l’arrière par le Yak 52. L’impact a fait pivoter le P2008 sur la gauche et l’a fait avancer sur une dizaine de mètres.

Le pilote du Yak 52 indique avoir reçu du contrôle une autorisation de roulage vers le point d’attente de la piste 16L et qu’il était conscient de la visibilité nulle vers l’avant lors du roulage sur cet avion. À la croisée des pistes 07/25, il s’est positionné en travers afin de vérifier que le taxiway vers le point d’arrêt de la piste 16L est dégagé. N’ayant pas observé de trafic conflictuel, il a poursuivi vers le point d’attente de la piste 16L en zigzaguant. Puis, s’étant conforté à tort que le taxiway était intégralement dégagé, il a roulé en ligne droite sur les derniers 200 à 300 mètres du taxiway.

Alors que le pilote fait pivoter l’avion sur la gauche, le Yak 52 est entré en collision avec le P2008 au niveau du point d’attente de la piste 16L et son moteur s’est arrêté.

Il indique n’avoir pas eu de visuel avec le P2008 après la collision et avoir réalisé la présence du P2008 au point d’attente après être sorti de son avion.

Le pilote indique qu’une petite butte avant le point d’attente a pu masquer le P2008 lors de son contrôle à la croisée des pistes alors qu’il apercevait le point d’attente. Le pilote ajoute avoir eu une mauvaise conscience de son environnement, s’être convaincu que le taxiway était dégagé dans son intégralité et s’être ainsi dispensé de continuer à effectuer des virages successifs lors du roulage.

Figure 5 Trajectoire du Yak 52 sur carte de circulation au sol extrait carte VAC Aerodrome de Meaux
Figure 4 Visibilite vers l avant au sol depuis la place avant Source BEA
Figure 3 Degats observes sur le volet gauche du P2008 Source pilote du P2008
Figure 2 Degats observes sur l empennage du P2008 Source pilote du P2008
Figure 1 Degats observes sur l helice du Yak52 Source pilote du P2008