Accident de l'Evektor Aerotechnik EV97 immatriculé F-HMPI survenu le 11/10/2022 à Valréas-Visan (04)

Atterrissage dur, rebond, en instruction solo

Autorité en charge

France - BEA

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Note :Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage de l’instructeur de l’élève pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1. Déroulement du vol

L’instructeur et l’élève pilote réalisent un tour de piste 02[1]en double commande sur l’aérodrome de Valréas-Visan (84). À l’issue, l’instructeur attend une vingtaine de minutes la dissipation d’une légère brume située au sud du terrain avant d’autoriser l’élève à débuter sous sa supervision un tour de piste en solo.

L’élève pilote effectue un premier tour de piste solo et un atterrissage complet. L’instructeur estime que l’approche, le plan, la tenue d’axe et l’atterrissage se sont parfaitement déroulés et autorise l’élève à réaliser un second tour de piste solo. L’instructeur indique que l’approche, la tenue d’axe et le plan sont corrects, comme lors du vol précédent. Au moment du toucher, il voit l’avion rebondir à deux reprises.

L’élève pilote indique que juste avant le toucher des roues, il a eu le sentiment que l’avion s’est enfoncé brutalement comme s’il réalisait un « appontage ». Le train principal est alors entré en contact avec la piste, l’avion a rebondi sur le train avant puis à nouveau sur le train principal. L’élève pilote rapporte que l’alarme d’avertisseur de décrochage n’a pas retenti.

L’avion s’immobilise sur la piste. Le train avant s’efface. L’élève pilote coupe le moteur et évacue rapidement l’avion. L’hélice et le train avant sont endommagés.

null

Figure 1 : attitude de l’avion après l’atterrissage (Source : BEA)

2. Renseignements complémentaires

L’élève pilote ne détenait pas de titre aéronautique. Il totalisait 11 heures 20 de vol, toutes sur type et dans les trois mois précédents, dont 4 h 20 dans le mois précédent.

L’instructeur et l’élève pilote indiquent qu’au moment de l’atterrissage il n’y avait pas vent et que les conditions étaient CAVOK.


[1] Piste non revêtue 1 020 m x 50 m avec seuil décalé, longueur de piste disponible à l’atterrissage 900 m.