Accident de l'Issoire Aviation APM-20 Lionceau immatriculé F-GRRO survenu le 22/08/2020 à Dax (40)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.3 : rapport sur un événement aux conséquences limités, élaboré à partir d'un ou de plusieurs témoignages n'ayant pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

Note :Les informations suivantes sont principalement issues des témoignages de l’instructeur et de l’élève pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - DÉROULEMENT DU VOL

L’élève pilote, accompagné d’un instructeur, effectue des circuits d’aérodrome en piste 25[1]. Au cours du second circuit, après un premier atterrissage réalisé sans difficulté, l’avion passe momentanément au-dessus du plan d’approche finale avant de revenir sur celui-ci. À l’issue de l’approche finale, l’élève pilote débute l’arrondi trop haut et le poursuit. L’instructeur souhaite augmenter la puissance pour amortir le contact avec le sol, mais ne parvient pas à saisir suffisamment rapidement la commande de puissance. L’avion heurte la piste violemment. L’instructeur décide d’interrompre le vol. Aucune difficulté n’est ressentie lors du roulage. Les dommages sur l’avion ne sont constatés qu’au retour au parking.

2 - RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES
2.1 Expérience et témoignages des pilotes

L’instructeur et l’élève pilote estiment n’avoir ressenti aucune fatigue au cours du vol et n’avoir été perturbés par aucun élément ou événement extérieur. Par ailleurs, bien que portant chacun un masque en application des consignes sanitaires liées à la pandémie de la COVID-19, ils considèrent que la qualité des communications entre eux est restée bonne et n’a pas influé sur le déroulement de l’approche et de l’atterrissage.

2.1.1 L’instructeur

Âgé de 91 ans, il est détenteur d’une licence PPL assortie des qualifications valides SEP, MEP, IFR, montagne roues et instructeur FI. Il totalise le jour de l’accident 18 467 heures de vol, 12 254 en qualité d’instructeur, dix heures d’instruction au cours des cinq dernières semaines, dont une heure sur DR400 au cours du début d’après-midi précédant l’événement.

Il indique que l’élève a géré correctement la première approche ainsi que l’atterrissage qui s’est ensuivi.

Lors de la seconde approche finale, en configuration atterrissage, ils ont subi des effets convectifs les amenant momentanément au-dessus du plan puis les ramenant sur celui-ci. L’instructeur a alors estimé que la trajectoire et la vitesse étaient stabilisées et a donc laissé l’élève poursuivre l’approche. Selon lui, l’élève a débuté l’arrondi trop haut et n’a pas rendu la main. L’instructeur a souhaité remettre un peu de puissance mais, compte tenu de la rapidité de la situation, il n’est pas parvenu à saisir à temps la commande, positionnée au centre du tableau de bord.

Il ne se souvient pas si l’avertisseur de décrochage a retenti au cours de l’atterrissage, mais précise avoir testé le bon fonctionnement de ce dispositif au cours de la visite prévol.

2.1.2 L’élève-pilote

Âgé de 61 ans, il s’est inscrit en octobre 2019. Il totalisait le jour de l’événement 15 heures de vol en double commande, toutes effectuées sur l’APM-20, dont dix avec l’instructeur du vol de l’accident. C’est son troisième vol après l’interruption de l’activité au printemps 2020 en raison du contexte sanitaire lié à la COVID-19, le vol précédent ayant été assuré par un autre instructeur.

L’élève indique ne pas avoir entendu l’avertisseur de décrochage au cours de l’approche. Il estime qu’il y a eu un effet de sol au moment de l’arrondi et que tout est allé très vite. Il indique par ailleurs avoir ressenti beaucoup de vent.

2.2 Conditions météorologiques

Les METAR automatiques de l’aérodrome de Dax font état des observations suivantes :

  • À 14 h 00 UTC[2], vent du 260° pour 5 kt, variant du 200° au 350°, visibilité supérieure à 10 km, température 28 °C
  • À 14 h 30 UTC, vent du 340° pour 9 Kt, variant du 290° au 30°, visibilité supérieure à 10 km, température 26 °C

[1] Piste revêtue de 800 X 40 m, LDA de 440 m selon la carte VAC en vigueur à la date de l’accident.

[2] 16 h et 16 h 30 locales.