Accident du Bellanca - 17-30 Viking immatriculé F-BRSV survenu le 23/06/2020 à Pontoise Cormeilles-en-Vexin (95)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.3 : rapport sur un événement aux conséquences limités, élaboré à partir d'un ou de plusieurs témoignages n'ayant pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

Note :Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - DÉROULEMENT DU VOL

Le pilote décolle de l’aérodrome de Rouen Vallée de Seine (76) à destination de celui de Pontoise Cormeilles-en-Vexin.
L’aérodrome de destination étant en auto-information, le pilote y réalise un passage à la verticale et choisit la piste 12[1] pour l’atterrissage.
En finale, l’avion configuré pour l’atterrissage est stable et dans l'axe de la piste.
À la suite de l’arrondi, le contact avec le sol est anormalement dur. L’avion rebondit et le pilote perd le contrôle. Après un second rebond, le train avant s’efface et l’avion s’immobilise au niveau du bord gauche de la piste.

2 - RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES
2.1 Renseignements sur l’aérodrome

L’aérodrome de Pontoise Cormeilles-en-Vexin est constitué de deux pistes revêtues. Au moment de l’événement, la piste 05/23 était fermée pour cause de fauchage à proximité. Seule la piste 12/30 pouvait être utilisée.

2.2 Renseignements météorologiques

D’après le message d’observation METAR de l’aérodrome de Pontoise Cormeilles-en-Vexin de 15 h 30[2], les conditions météorologiques étaient les suivantes : vent du 070 pour 09 kt, CAVOK, température 28 °C, température du point de rosée 10 °C, QNH 1022 hPa.

2.3 Renseignements sur le pilote

Le pilote, âgé de 76 ans, titulaire d’une licence PPL(A), totalisait 972 heures de vol, dont 434 sur Bellanca Viking. Dans les trois mois précédant l’accident, il totalisait trois heures de vol, toutes sur Bellanca Viking. Il est le propriétaire du F-BRSV depuis 1998.
Il explique que l’avion a probablement été déstabilisé par « un rabattant » lors de l’arrondi. Il précise qu’il aurait alors dû remettre les gaz.

 


[1] Piste revêtue de 1 650 m sur 50 m. La distance disponible à l’atterrissage est de 1 590 m.

[2] 13 h 30 UTC.