Accident du Cessna 172S Skyhawk immatriculé N615VB survenu le 26/09/2016 à Marie-Galante (971)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Le pilote, accompagné de deux passagers, décolle vers 8 h 55 de l’aérodrome de Saint-François à destination de celui de Marie-Galante, pour un vol VFR sous plan de vol. Lors de la préparation du vol, le pilote a pris connaissance des prévisions météorologiques. Il a sous-estimé l’influence et la vitesse d’évolution des phénomènes annoncés et a indiqué pouvoir les éviter compte tenu de leur probabilité d’occurrence jugée faible. Il n’a pas réactualisé ses informations avant le départ une heure plus tard alors que le phénomène constaté était très dynamique. Il a débuté son vol tandis que les conditions météorologiques locales le permettaient, sans se rendre compte que celles à destination se dégradaient rapidement. Il l’a ensuite poursuivi vers Marie-Galante alors que le phénomène s’intensifiait.

Le pilote a probablement interrompu l’approche en raison de la diminution de la visibilité et amorcé un demi-tour, à faible hauteur, par virage à droite. La présence d’averses, qui a réduit la visibilité, combinée au survol de l’eau l’ont vraisemblablement privé de références visuelles extérieures. Les phénomènes dangereux associés à la proximité d’un cumulonimbus, tels que lignes de grains et cisaillements de vent ont également pu conduire le pilote à perdre le contrôle à faible hauteur.

L’accident résulte de la sous-estimation du danger présenté par le développement d’une onde tropicale et de la décision du pilote de poursuivre le vol alors que les conditions météorologiques sur le trajet et à destination étaient défavorables. La programmation d’un rendez-vous professionnel avec ses passagers a pu altérer son jugement et l’inciter à ne pas renoncer à ce vol et à atteindre la destination.

Publications