Accident du Cessna - 177RG Cardinal immatriculé F-HTTC survenu le 31/01/2021 à Roanne (42)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.3 : rapport sur un événement aux conséquences limités, élaboré à partir d'un ou de plusieurs témoignages n'ayant pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

Note :Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - DÉROULEMENT DU VOL

Le pilote décolle vers 11 h 00 de la piste 20 revêtue de l’aérodrome de Roanne (42) pour un vol local d’entraînement. Après avoir effectué deux circuits d’aérodrome avec posés-décollés, il réalise un exercice d’encadrement avec le moteur réduit pour la piste 20. En vent arrière, il effectue de mémoire et par circuit visuel la do-list de vent arrière. Il s’annonce à la fréquence radio pour un posé-décollé, s’aligne en finale et effectue la do-list associée[1]. Le pilote atterrit avec le train rentré, l’avion glisse et s’immobilise sur la piste.

2 - RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES

2.1 Renseignements sur le pilote

Le pilote est titulaire d’une licence de pilote privé depuis octobre 2016. Au moment de l’accident il totalisait environ 175 heures de vol, dont une cinquantaine sur le F-HTTC. Les deux vols précédant l’accident, en janvier 2021 et octobre 2020, avait été effectués sur le F-HTTC.

Le pilote indique qu’il avait initialement réservé un avion à train fixe, puis avait changé sa réservation juste avant le vol après avoir constaté la disponibilité du F-HTTC.

Il explique que lors de l’approche son attention était focalisée sur la trajectoire, la vitesse et le point d’aboutissement. Il précise aussi ne pas être familier de la piste 20 dans le cas d’un exercice de prise de terrain par encadrement (PTE). L’approche main droite piste 20 ne permet par ailleurs pas d’avoir un visuel naturel sur l’aile gauche, sur laquelle la sonde Pitot est équipée d’un miroir reflétant la roulette de nez.

Il considère que ces raisons, conjuguées à une fatigue « insidieuse » liée à sa situation personnelle, ont pu l’amener à oublier de sortir le train d’atterrissage.

2.2 Indicateurs de position du train d’atterrissage

Sur le Cessna 177-RG, un avertisseur sonore retentit par intermittence lorsque la pression d’admission est inférieure à douze pouces pour signaler que le train est rentré ou sorti non verrouillé. Deux voyants lumineux, situés sur le tableau de bord à gauche de la manette du compensateur de profondeur, indiquent également la position du train d’atterrissage : le voyant vert s’allume lorsque le train est sorti et verrouillé et le voyant orange, situé en dessous, est allumé lorsque le train est en manœuvre ou non verrouillé. Le pilote indique qu'il n'a pas prêté attention aux voyants lumineux, dont la position, sur la partie inférieure du tableau de bord, n'est pas dans le champ visuel. Il explique aussi qu'il n'a pas entendu l'alarme sonore lors de l'approche, en raison de son faible volume sonore (ce qu’il avait déjà remarqué auparavant) combiné à un probable effet tunnel lors de l’exercice d’encadrement.

Enfin il précise qu’il avait vérifié le fonctionnement de l’alarme sonore de train non sorti ainsi que des indicateurs lumineux associés, lors de la visite pré-vol. Le mécanicien de l’atelier de maintenance de l’avion a pu tester et confirmer après l’accident le bon fonctionnement du système de sortie du train d’atterrissage et de l’alarme sonore.

 


[1] Celle-ci contient un item « train sorti et verrouillé sur vert ».