Accident du Cessna F152 immatriculé F-GMOU survenu le 11/09/2019 à Poitiers (86)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Note : Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage de l’élève-pilote et de son instructeur. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - Déroulement du vol

Dans le cadre de son dernier vol solo avant le test pratique LAPL[1], l'élève pilote atterrit en piste 03. Lors du roulement, l'avion sort de piste par la gauche.

2 - Renseignements complémentaires

2.1 Renseignements sur l’élève pilote

Âgé de 55 ans, l’élève-pilote totalisait 88 heures de vol dont 14 h dans les trois mois précédents et 6 h 30 dans les 30 jours. Il avait débuté sa formation en 2016 et l’avait interrompue plusieurs années. Il avait repris la même formation en 2019 et avait accumulé une trentaine d’heures de vol et cinq heures de vol en solo jusqu’au jour de l’accident

2.2 Témoignage de l’élève pilote

L’élève-pilote indique qu’il avait été décidé avec son instructeur qu’il ferait des circuits de piste et des « touch and go ». À la mise en route, le contrôleur l’a informé que la piste 03 était en service. Lors du premier circuit de piste main gauche, il a réalisé une finale stabilisée avec une vitesse de 60 kt[2], volets 30°. Il ajoute que comme il lui semblait que le vent soufflait de l’arrière gauche, il a braqué le volant à gauche et actionné le palonnier à droite pour l’atterrissage. L’arrondi et le début de roulement se sont déroulés normalement jusqu’au moment où l’avion a commencé à dévier à droite. Il a relâché la pression sur le palonnier droit puis l’avion est parti à gauche. Il se souvient à ce moment avoir actionné le volant à droite. Il pense avoir eu un réflexe de conducteur de voiture. L’aile gauche s’est soulevée et l’hélice a touché le sol avant que l’avion ne retombe sur ses roues. Il a alors repris le contrôle et arrêté l’avion en bord de piste.

Il ajoute qu’il sortait d’une journée intensive de travail. De plus, il avait rencontré des embouteillages qui l’avaient perturbé. Il pense qu’il aurait dû se reposer davantage avant d’entreprendre ce vol.

2.3 Témoignage de l’instructeur

L’instructeur indique que lors du briefing, la technique d’atterrissage par vent de travers avait été évoquée. Il ajoute que la finale, l’arrondi et le toucher lui ont semblé corrects. Le roulage était en cours lorsqu’il a vu l’aile gauche de l’avion se soulever.

2.4 Renseignements sur la météorologie

Au moment de la mise en route de l’avion, la fréquence ATIS de l’aérodrome de Poitiers-Biard donnait l’information suivante :

Vent 300° / 07 kt, CAVOK, température 22 °C, QNH 1003 hPa.

3 - Conclusions

Les conclusions sont uniquement établies à partir des informations dont le BEA a eu connaissance au cours de l’enquête. Elles ne visent nullement à la détermination de fautes ou de responsabilités.

Scénario

Lorsqu’il a établi l’avion en finale, l’élève-pilote avait l’impression d’avoir une composante de vent arrière gauche. Après avoir décrabé, lors de l’arrondi, il a eu des difficultés à maintenir l’axe de piste. Lors du roulement à l’atterrissage, l’aile gauche s’est soulevée sous l’effet du vent et des actions désordonnées sur les commandes. L’hélice a heurté la piste puis l’élève pilote a repris le contrôle de l’avion et a terminé l’atterrissage hors de la piste.

 


[1] Light Aircraft Pilot License (Licence européenne de pilote d’avion léger).

[2] Le manuel de vol du Cessna F152 recommande une vitesse d’approche de 60 à 69 kt.