Accident du Cessna - U206G immatriculé F-GAMJ survenu le 03/07/2017 à Granville - Mont Saint-Michel (50)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Le pilote décolle à 15 h 20 de la piste 25 de l’aérodrome de Granville – Mont Saint-Michel avec quatre parachutistes. En passant l’altitude de 3 000 ft en descente après le largage des parachutistes au FL100, de la fumée apparaît au niveau du tableau de bord. Le pilote émet un message d’urgence sur la fréquence en auto-information de l’aérodrome. Il place sur OFF les interrupteurs des équipements électriques puis, quelques secondes plus tard, celui de la batterie. Alors que les instruments primaires tels que l’anémomètre, l’altimètre et le variomètre cessent de fonctionner, les fumées deviennent plus denses. L’altitude est estimée à environ 2 000 ft et le pilote éprouve des difficultés à respirer. En approche finale, à une hauteur jugée suffisante, il arrête le moteur et réussit à atterrir en piste 07 malgré la fumée dense et les difficultés pour respirer. Il évacue rapidement l’avion et constate que l’avion est en feu au niveau du tableau de bord et du capot moteur.

L’incendie est éteint rapidement à l’aide de deux extincteurs, celui de bord et un second apporté par une personne venue porter assistance.

En descente après le largage de parachutistes, un feu d’origine électrique s’est déclenché, probablement en raison du contact à la borne de l’alternateur entre le blindage métallique et la matière conductrice du câble reliant l’alternateur à la barre bus. Ce contact anormal résulte d’une modification ou d’une réparation dont l’origine n’a pu être déterminée. Avec un potentiel correspondant à celui de l’alternateur, le blindage a pu toucher une surface à potentiel inférieur (masse de la structure) lors de son cheminement entre la cloison pare-feu et le tableau de bord. Le câble a alors probablement chauffé ce qui a dégradé le faisceau de câbles derrière le panneau de commande.

Publications