Accident du Cirrus SR20 immatriculé F-HPPM le 23/08/2020 sur l'AD Toulouse Lasbordes (31)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Note : Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - Déroulement du vol

Le pilote indique qu’il décolle de l’aérodrome de Toulouse Lasbordes pour un vol local d’environ une heure. Il s’intègre en vent arrière pour la piste 33. Il est alors numéro 2 à l’atterrissage. Lors de l’approche finale, à une vitesse de 75 kt[1], l’avion en configuration atterrissage, il rappelle le contrôleur. Au même moment, un autre pilote intervient sur la fréquence. Ainsi, le contrôleur ne lui donne pas l’autorisation d’atterrir. Le pilote poursuit l’approche puis envisage de l’interrompre en courte finale. Lorsqu’il reçoit finalement l’autorisation d’atterrir, il se trouve à quelques mètres du sol. Estimant que la vitesse de l’avion est trop faible, il remet un peu de puissance. Selon le pilote, la vitesse de l’avion est de 83 kt lors de l’arrondi. L’avion rebondit très haut. Le pilote précise qu’il tire alors sur le manche et ne pense pas à remettre les gaz. L’avion rebondit trois fois. Le train d’atterrissage avant se rompt et l’avion glisse sur la piste avant de s’immobiliser.

2 - Renseignements complémentaires

2.1 Renseignements météorologiques

Les conditions météorologiques retenues par le pilote sur l’aérodrome de Toulouse Lasbordes étaient les suivantes : vent du 350° pour 8 à 10 kt, visibilité supérieure à 10 km, nuages épars dont la base était à 4 500 ft, 31 °C.

2.2 Renseignements sur le pilote

Le pilote, âgé de 65 ans, était titulaire d’une licence de pilote privé avion PPL(A) depuis 2008. Il totalisait 252 heures de vol dont environ 50 sur SR20 et 10 dans les trois mois précédents.


[1] La vitesse d’approche en configuration atterrissage est de 75 kt.