Accident du Daher Aerospace - RALLYE 235 F imatriculé F-GNHE survenu le 23/02/2020 à Puivert (11)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.3 : rapport sur un événement aux conséquences limités, élaboré à partir d'un ou de plusieurs témoignages n'ayant pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

Note :Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - Déroulement du vol

Le pilote réalise plusieurs vols pour remorquer des planeurs depuis l’aérodrome de Puivert. À l’issue de son douzième remorquage, il prévoit d’atterrir comme lors des vols précédents en piste 14[1], en sens inverse du décollage, pour diminuer le temps de vol. Il s’intègre en branche vent arrière main gauche pour la piste 14.

Après une prise de terrain en U (PTU) l’amenant en finale pour la piste 14, le pilote aperçoit un planeur face à lui en finale pour la piste 32. Il remet alors de la puissance et entame simultanément un virage à droite pour réaliser un 360°. Il « vire court » devant une haie de peupliers pour ne pas survoler des jardins situés à proximité du début de piste et fréquentés cet après-midi-là. Lors de ce virage, la vitesse de l’avion augmente tandis que la hauteur est maintenue à environ 100 ft.

Pendant cette manœuvre, le planeur atterrit et dégage la piste.

À l’issue du 360°, la vitesse de l’avion est toujours élevée et l’atterrissage est long. L’avion touche à mi-piste, le pilote débute le freinage. Le pilote estime alors qu’il ne pourra ni redécoller ni arrêter l’avion avant les planeurs en attente au sol à proximité du bout de piste. Il décide donc d’agir uniquement sur le palonnier et le frein droit. L’avion sort latéralement de piste et termine sa course dans un ruisseau bordant le sud de l’aérodrome.

2 - Renseignements complémentaires

2.1  Renseignements sur l’aérodrome

L'aérodrome de Puivert, constitué d’une piste en herbe 14/32, est à usage restreint. Il est réservé au vol à voile et aux aéronefs de remorquage.

Le pilote précise que la fréquence d’auto-information de l’aérodrome de Puivert est également utilisée sur plusieurs aérodromes avoisinants et que les messages peuvent être captés simultanément. Le jour de l’accident cette fréquence était saturée par moments. Il ajoute qu’il n’a pas entendu le message du pilote du planeur qui a atterri face à lui en piste 32.

Il est fréquent que les décollages se fassent en piste 32 et que les atterrissages des remorqueurs soient en piste 14. Dans les consignes particulières de la carte VAC de l’aérodrome, il est mentionné dans les dangers à la navigation aérienne : « le même sens nest pas forcément utilisé pour LDG et TKOF ».

2.2  Renseignements sur le pilote

Le pilote, âgé de 71 ans, disposait d’une licence de pilote privé avion depuis mars 2013 et détenait la qualification remorquage planeur. Il totalisait 296 heures de vol, dont 139 sur Rallye. Dans les trois mois précédant l’accident, il totalisait neuf heures de vol, dont sept sur Rallye.

Le pilote indique que le vent était du 330° pour 8 kt. Il explique que la vitesse sol lors de l’atterrissage était donc augmentée par une composante de vent arrière. Il ajoute qu’il aurait pu atterrir en piste 32.


[1] Piste non revêtue 720 m X 100 m