Accident du Diamond - DA42 immatriculé F-HVES survenu le 28/07/2021 à Joigny (89)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.3 : rapport sur un événement aux conséquences limités, élaboré à partir d'un ou de plusieurs témoignages n'ayant pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

 

Note :  Les informations suivantes sont principalement issues des témoignages de l’élève pilote et de l’instructeur. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - DÉROULEMENT DU VOL

L’élève pilote, accompagné d’un instructeur, décolle vers 19 h 15 de l’aérodrome de Toussus-Le-Noble (78) à destination de Joigny (89). À l’arrivée, il effectue une reconnaissance à la verticale des installations à une altitude de 2 500 ft. Il intègre ensuite le circuit d’aérodrome à 1 700 ft (hauteur de 1 000ft), en vue d’un atterrissage pour la piste 26. En vent arrière, il configure l’avion en sortant les volets en position APP et le train d’atterrissage, et stabilise l’avion à une vitesse de 100 kt. Il vire en étape de base puis en finale, intercepte l’axe et sort les volets en position LDG. L’avion est stabilisé sur l’axe avec une vitesse de 76 kt. L’élève effectue l’arrondi à hauteur du seuil décalé de la piste 26. Au moment du toucher du train principal, l’élève pilote aperçoit la silhouette d’une biche passant de la gauche vers la droite, entre la nacelle du moteur gauche et la jambe de train avant. L’élève et l’instructeur ressentent un fort impact sous le cockpit, le nez de l’avion s’abaisse, percute la piste et les hélices heurtent le sol. L’avion dévie vers la gauche en glissant sur le nez, sans que l’élève pilote et l’instructeur ne parviennent à reprendre le contrôle. L’avion s’immobilise dans l’herbe, à une demi-envergure d’aile à gauche de la piste.
La jambe de train avant a basculé vers l'arrière et s'est enfoncée dans la cellule. Les hélices sont détruites ainsi que le radôme dans lequel se situe le radar météorologique.

2 - RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES

L’élève pilote, âge de 19 ans, était en cours de formation pour l’obtention de la licence CPL(A). Il totalisait au moment de l’accident 80 heures de vol dont 34 au cours des trois derniers mois et 7 sur DA 42.
L’instructeur indique qu’il n’a pas aperçu la biche avant la collision.

L’aérodrome de Joigny se situe à la lisière de la forêt de Saint-Aubin.