Accident du Jodel DR250 immatriculé F-BNJO survenu le 29/10/2022 à Aubigny-sur-Nère (18)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Note :Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1. Déroulement du vol

En provenance de Dijon-Darois (21), la pilote, seule à bord, réalise un passage à la verticale de l’aérodrome d’Aubigny-sur-Nère (18) à 2 100 ft en vue d’un atterrissage complet. Elle observe un vent du sud et se reporte à 1 600 ft en branche vent arrière pour la piste 24[1].

En finale, alors que l’avion est configuré pour l’atterrissage, à une vitesse comprise entre 120 et 130 km/h, la pilote ressent un enfoncement au passage de la végétation qui borde l’enceinte de l’aérodrome. La pilote essaye de rattraper le plan de descente, ce qui a pour effet de diminuer sa vitesse. Elle ajuste alors la puissance pour revenir à la vitesse d’approche finale. Elle atterrit « trois points », sans rebond. Très rapidement après le contact avec le sol, elle perd le contrôle de la trajectoire de l’avion qui sort de la piste par la gauche avant de basculer vers l’avant puis sur le dos, dans l’herbe.

La pilote sécurise l’avion en mettant la batterie et les sélecteurs de carburant sur OFF, en tirant les manettes des gaz et de mixture jusqu’à la butée et en coupant les magnétos, avant d’évacuer par ses propres moyens.

2. Renseignements complémentaires

2.1. Conditions météorologiques

Les informations météorologiques mesurées à l’heure de l’accident sur l’aérodrome d’Orléans - Saint-Denis-de-l’Hôtel (41), situé à 27 NM au nord-ouest d’Aubigny-sur-Nère, font état d’un vent calme du sud-est. Les conditions de nébulosité et de visibilité étaient CAVOK.

La pilote a récupéré sur un site Internet spécialisé une estimation du vent sur l’aérodrome d’Aubigny-sur-Nère correspondant à 9kt en provenance du sud-est à l’heure de l’accident

2.2. Renseignements sur l’avion

Le DR250 est un avion à train classique fixe.

Le manuel de vol de l’avion spécifie que le deuxième cran de volet (60°) correspond à la configuration « atterrissage » et que la vitesse de présentation est de 130 km/h.

Le freinage des roues est assuré au moyen d’une commande manuelle.

​​​​​​​2.3. Expérience et témoignage de la pilote

La pilote détenait une licence PPL (A) depuis 2014. Son expérience totale était de 420 heures de vol dont 43 sur type. Elle était co-propriétaire du F-BNJO depuis 2021. Basée sur l’aérodrome de Dijon-Darois, elle fréquentait régulièrement celui d’Aubigny-sur-Nère.

Elle précise qu’elle a étudié les informations météorologiques lors de la préparation du vol. Sur la base de ces informations elle s’attendait à un vent du sud comme cela s’est confirmé lors de la verticale. Elle avait prévu de mettre le manche à gauche, du côté du vent, lors du roulement à l’atterrissage. Elle pense que sa vitesse à l’arrondi a pu être un peu excessive du fait de l’ajustement de la puissance consécutive à l’enfoncement qu’elle a ressenti en finale. La perte de contrôle en direction est intervenue très rapidement après le toucher.

Elle indique qu’elle avait l’habitude de serrer fermement sa ceinture (système central uniquement). Elle n’a pas été blessée lors de la sortie de piste et du basculement de l’avion sur le dos. Elle s’est immédiatement inquiétée du risque d’incendie et a procédé à la sécurisation de l’avion.

Novembre 2022


[1] Piste revêtue 1 015 x 20 m pourvu d’un seuil décalé avec une distance d’atterrissage disponible de 935 m).