Accident du Piper PA28-201T immatriculé F-GHTY survenu le 13/08/2017 à Montpellier-Candillargues (34)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Heure : Vers 14 h 45[1]

Exploitant : Privé

Nature du vol : Aviation générale
typo3/

Personne à bord : Pilote

Conséquences et dommages : Avion fortement endommagé

Note : Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n’ont pas fait l’objet d’une validation indépendante du BEA.

 1 - Déroulement du vol

Le pilote décolle de l’aérodrome de Béziers Vias (34) à 14 h 10 pour un vol à destination de l’aérodrome de Montpellier Candillargues.

À destination, il s’intègre dans la circulation d’aérodrome en auto-information par un passage à la verticale de l’aérodrome. Il explique que lorsqu’il signale sa position à la radio, il reçoit une réponse d’un autre avion qui indique se trouver au nord-est de l’aérodrome.

Le pilote précise qu’il est habitué à configurer l’avion pour l’atterrissage au moment du passage à la verticale de l’aérodrome ; interrompu par le message radio, il oublie de sortir le train d’atterrissage. 

En finale, l’avion est en configuration plein volets, le pilote estime la vitesse du vent à environ 15 nœuds, travers gauche. Il se concentre sur le point d’aboutissement de la trajectoire, et en oublie de faire la check-list avant atterrissage. Pendant l’approche finale, il entend un signal qu’il assimile à un signal sonore du récepteur GNSS de bord. Il effectue l’arrondi, l’avion entre en contact avec le sol et glisse sur la piste, train rentré.

2 - Renseignements complémentaires

2.1 Renseignements sur les conditions météorologiques

Le METAR de 14 h 30 de l’aérodrome de Montpellier-Méditerranée (34) indiquait :

  • vent du 220° pour 12 kt ;

  • visibilité supérieure à 10 km ;

  •  Pas de nuages, ni de phénomène significatif ;

  • température de 27°C

  • QNH 1017

2.2 Renseignements sur le pilote

De son expérience, le pilote indique avoir vécu deux rapprochements qu’il a estimés anormaux voire dangereux, lors d’une même situation d’intégration dans le circuit d’aérodrome de Montpellier Candillargues.

Aussi le jour de l’accident, le message de l’autre avion l’a particulièrement stressé et a vraisemblablement contribué à son oubli de sortir le train d’atterrissage et d’effectuer la check-list d’atterrissage.

Le pilote, âgé de 67 ans et titulaire d’une licence de pilote privé depuis le 16 mai 2001, en état de validité,totalisait 887 heures de vol sur avion, dont 312 sur le PA28 F-GHTY. Il avait  effectué 17 heures de vol dans les 90 derniers jours toutes sur cet avion, dont trois  dans les 30 derniers jours.

 

  


[1] Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en heure locale.