Accident du planeur Glaser Dirks DG300 immatriculé F-CFVT survenu le 08/07/2018 à Crots (05)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Heure : A 15 h 48(1)
Exploitant : Club
Nature du vol : Aviation générale
Personne à bord : Pilote
Conséquences et dommages : Planeur fortement endommagé

Note : Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - Déroulement du vol

Le pilote décolle entre 12 h et 12 h 30 de l’aérodrome de Vinon (83) et se dirige vers le nord-est. Arrivé à proximité du Mont Guillaume, au nord du lac de Serre-Ponçon, il parvient à atteindre une altitude de 2 600 m. Poursuivant le vol vers le nord, il ne trouve aucune ascendance et décide de faire demi-tour. L’altitude du planeur ne lui permettant pas de poursuivre le vol en toute sécurité, il décide d’atterrir sur la plateforme ULM des Crots(2), référencée dans le guide des aires de sécurité dans les Alpes.

En arrivant vers la plateforme, face à l'est, à une altitude d’environ 1 100 m, avec le train d'atterrissage sorti, il observe que la partie ouest de la piste, le long du lac, est occupée par de nombreuses personnes. Des groupes de personnes à vélo circulent sur le chemin au premier tiers de la piste, de nombreuses voiles de kitesurf sont en l'air, et un groupe de quatre à cinq personnes stationne en haut de la piste coté est. Avec ces éléments de la reconnaissance, il ne lui paraît pas possible d’atterrir face à l'ouest, en toute sécurité. Il décide donc d’atterrir face à l'est, avec une composante de vent arrière, sur la piste en montée.

Afin de ne pas survoler les voiles de kitesurf sur le lac et pour éviter toute personne circulant à vélo sur le chemin au premier tiers de la piste, il décide de prendre un point d'aboutissement juste après le premier tiers de la piste. Il estime que la longueur de piste disponible sera alors de 250 m.

Lors de la branche vent arrière, il observe que le groupe de personnes à vélo en haut de la piste coté est n'est plus là. La piste est donc dégagée après son point d’aboutissement. En fin de branche vent arrière, la vitesse du planeur est de 100 km/h. En courte finale, il aperçoit une voile de kitesurf monter devant lui, au niveau du premier tiers de la piste. Il essaye de l'éviter mais ressent un léger choc sur l'aile droite.

La manœuvre d'évitement de la voile lui fait perdre son point d'aboutissement, qui est maintenant 100 m plus loin. Il atterrit et freine. Sachant qu’il ne pourra pas arrêter le planeur avant le talus en fin de piste, il effectue un cheval de bois. Le planeur dérape. La queue du planeur heurte le talus et se rompt. Le planeur s’arrête sur le talus.

2 - Renseignements complémentaires

Le pilote est arrivé à l’aérodrome de Vinon vers 9 h 30 et a suivi le briefing de 10 h. Les conditions météorologiques et de vol étaient les suivantes :  plafond de 2 000 m en plaine et de 3 000 à 3 500 m en montagne, présence de cumulus, vent du nord-ouest, piste 28 en service.

Le pilote précise qu’il avait reconnu la plateforme ULM des Crots au sol l’année passée. Il a regardé les caractéristiques de la piste sur le guide des aires de sécurité dans les Alpes.

Il ne se rappelle pas exactement ce qu’il s’est passé après qu’il a heurté la voile de kitesurf, jusqu’à la mise en cheval de bois du planeur avant le choc sur le talus.

3 - Enseignements et conclusion

Le pilote, voyant que son altitude ne lui permettait pas de poursuivre le vol en toute sécurité, a décidé d’atterrir sur la plateforme ULM des Crots qu’il connaissait. L’occupation de la piste l’a contraint à atterrir avec une composante de vent arrière et en utilisant uniquement une partie de la piste. La présence d’une voile dans l’axe de piste en courte finale a déstabilisé l’approche. Le pilote n’a ainsi pas pu arrêter le planeur dans les limites de la piste.

Des panneaux sont régulièrement mis en place par le propriétaire du terrain pour prévenir de la présence de la piste et de l'interdiction d’exploitation en kitesurf d'une zone dans l'axe de piste. Ces avertissements ne sont pas pris en compte et les panneaux sont volontairement dégradés.

 

(1)Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en heure locale.

(2)Altitude 780 m, piste longue de 450 m et large de 40 m, orientée 060°/240°.