Accident du Robin DR400-160 immatriculé F-GMRV survenu le 13/09/2020 à Caussou (09)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.2 : rapport de format simplifié, adapté aux circonstances de l'événement et aux enjeux de l'enquête.

Le pilote arrive au club en début d’après-midi afin de préparer l’avion dans le but de réaliser un vol de découverte d’une trentaine de minutes, au profit de trois passagers. Il vérifie le carburant présent à bord. Il estime la quantité disponible à bord à la moitié dans trois des quatre réservoirs soit environ 80 l, correspondant à trois heures de vol et donc compatible avec le vol envisagé.
Le pilote, accompagné des passagers, décolle vers 15 h 45 de l’aérodrome de Pamiers les Pujols (09) en direction du sud afin de survoler les châteaux cathares.

Après 25 minutes environ, l’avion évolue à proximité du château de Montségur à une altitude de 6 500 ft en direction de Luzenac situé au sud-ouest. Le pilote prévoit de revenir vers le château de Foix. Il constate alors une diminution de la puissance du moteur intermittente et ajoute que des voyants s’allument sur le bandeau d’alarme, sans se souvenir desquels.
Il actionne la pompe électrique et indique qu’il passe du réservoir principal vers le réservoir auxiliaire gauche, mais ne constate pas d’amélioration. Jugeant le site survolé propice à un atterrissage forcé, le pilote entreprend un demi-tour pour faire face à la partie montante et dégagée. Il prépare l’avion en sortant un cran de volet puis tourne le sélecteur carburant sur la position fermée. Juste avant le contact avec le sol, il positionne la commande de mixture sur étouffoir et coupe les contacts des magnétos.
L’absence de carburant dans le réservoir gauche et le bon fonctionnement du moteur démontré lors d’un passage au banc permettent de conclure que le moteur s’est arrêté consécutivement à un désamorçage du circuit carburant par assèchement du réservoir d’aile gauche. Ces observations ne sont pas cohérentes avec le témoignage du pilote qui pense avoir volé en utilisant le réservoir principal.
Il est très probable que le voyant d’alarme bas niveau carburant du réservoir avant gauche s’est illuminé au cours du vol.

Publications