Accident du Robin DR400 - 140B immatriculé F-GYKC survenu le 05/08/2020 à Saint-Girons Antichan (09)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.3 : rapport sur un événement aux conséquences limités, élaboré à partir d'un ou de plusieurs témoignages n'ayant pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

Note :Les informations suivantes sont principalement issues des témoignages, ces informations n’ont pas fait l’objet d’une validation indépendante par le BEA.

1 - Déroulement du vol

Le pilote roule vers le point d’attente situé sur la bretelle centrale d’accès à la piste de l’aérodrome de Saint-Girons pour un vol à destination de l’aérodrome Toulouse - Lasbordes (31). Les conditions météorologiques sont bonnes et le vent faible. Lors de la préparation de l’avion avant décollage, le pilote est interrompu par un autre pilote qui vient d’atterrir et qui souhaite utiliser la bretelle. Il reporte la fin des actions avant décollage, libère la bretelle d’accès à la piste, remonte la piste et reprend les actions avant décollage depuis l’extrémité de la piste 34[1].

Une fois les actions terminées, le pilote met en puissance. Le roulement est normal et à 110 km/h il décolle. Peu de temps après, l’avion commence à virer à droite. Le pilote essaie de contrer ce mouvement, mais le manche lui paraît bloqué. Il décide alors d’interrompre le décollage, réduit la puissance et tente d’atterrir en bordure de piste dans l’enceinte de l’aérodrome. Le pilote entend l’avertisseur de décrochage, l’aile gauche s’affaisse brusquement et le contact avec le sol est violent.

Le pilote fait évacuer le passager, coupe les contacts batterie et magnétos puis sort de l’avion.

2 - Renseignements complémentaires

2.1 Expérience du pilote

Le pilote est titulaire d’un PPL. Il totalisait 232 heures de vol au moment de l’accident dont 75 sur DR 400. Il avait réalisé neuf heures dans les trois mois précédents.

2.2 Témoignage du pilote

L’avion avait été utilisé la semaine précédente, lors d’un stage organisé par l’aéro-club à Saint-Girons. Le pilote indique qu’il avait été déposé avec son passager, son fils âgé de 10 ans, à l’aérodrome de Saint-Girons le matin vers 10 h. Il devait convoyer l’avion, et du matériel d’amarrage utilisé pendant le stage, à l’aérodrome Toulouse - Lasbordes où il était basé.

Il se souvient avoir fait les essais commandes lors des actions avant décollage réalisées à l’extrémité de la piste 34. Il ajoute que son passager a bu dans une gourde juste avant la mise en puissance. Il lui a demandé de mettre la gourde sur le siège arrière, mais le passager l’a posée sur son siège.

2.3 Examen de l’épave

Des examens ont permis de constater que les commandes de vol étaient continues. Une gourde déformée a été retrouvée. Ces déformations ont été provoquées par une interaction avec le coude inférieur du manche droit (voir Figure 1).

On constate également que de nombreux objets contenus dans un sac non sécurisé situé sur la place arrière ont été projetés vers l’avant (voir Figure 2).

3 - Conclusions

Les conclusions sont uniquement établies à partir des informations dont le BEA a eu connaissance au cours de l’enquête. Elles ne visent nullement à la détermination de fautes ou de responsabilités.

Scénario

Le passager a bu dans sa gourde alors que les actions avant décollage venaient d’être réalisées. Il l’a ensuite posée sur son siège. Lors du roulement au décollage, la gourde est tombée sur le plancher.

Après la rotation, lorsque le pilote a eu besoin de corriger un léger départ en roulis, il n’a pu agir sur la commande qui était bloquée par la gourde. Il a alors décidé d’interrompre le décollage à faible hauteur.

Enseignements de sécurité

Le pilote considère que la présence d’objets non sécurisés sur la banquette arrière aurait pu provoquer des blessures aux occupants lors du choc.

L’interruption du décollage, alors que l’avion était encore à faible hauteur, a amené l’avion au sol avec une énergie faible, diminuant ainsi les conséquences de l’accident.


[1] Piste revêtue 34, 1 100 x 30 m.

 

Figure 1 : Gourde bloquant le pied de manche droit_Source : BGTA
Figure 2 : matériel non sécurisé posé en place arrière_Source GTA