Accident du Robin DR400 immatriculé F-HGCJ survenu le 24/06/2018 à l’Île d’Yeu (85)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.3 : rapport sur un événement aux conséquences limités, élaboré à partir d'un ou de plusieurs témoignages n'ayant pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

Note :Les informations suivantes sont principalement issues du témoignage du pilote. Ces informations n'ont pas fait l'objet d'une validation indépendante par le BEA.

1 - DÉROULEMENT DU VOL

Le pilote, accompagné de trois passagers, décolle de l’aérodrome de Joigny (89) à destination de celui de l’Île d’Yeu. Lors de l’atterrissage en piste 14[1], l’avion se déporte brutalement sur la gauche et sort de piste. Le train d’atterrissage droit se plie, selon le même axe que l’aile et avec la roue orientée vers le fuselage. L’avion poursuit sa trajectoire à gauche de la piste (certains éléments de l’aile droite, dont les volets en position atterrissage, frottent le sol) avant de s’immobiliser dans l’herbe à environ 300 m du seuil de piste 14 et 10 m du bord de piste.

2 - RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES
2.1 Renseignements sur le pilote

Le pilote, titulaire d’une licence PPL(A) depuis juillet 2014, totalisait environ 200 heures de vol, dont la moitié en tant que commandant de bord.
Le pilote indique que le vent venait de la gauche de la piste pour 12 à 15kt. Il ajoute que l'avion est parti brutalement à gauche peu après le contact de la roue du train d’atterrissage avant avec la piste.

2.2 Renseignements météorologiques

Le vent transmis par l’agent AFIS au pilote en approche finale était du 070° pour 12 kt.
Au moment de l’accident, les conditions météorologiques étaient les suivantes à l’aérodrome de Nantes Atlantique (44) situé à 42 NM dans le nord-est de l’aérodrome de l’Île d’Yeu: vent du 050 pour 10 kt, variable en direction entre le 360° et le 80°, CAVOK, température 23 °C, température du point de rosée 10 °C, QNH 1022.

2.3 Renseignements sur l'avion

Le manuel de vol du DR400-160 recommande de configurer l’avion avec les volets en position décollage (1er cran) en cas de vent de travers.

 


[1] Piste revêtue de 1 220 m de longueur et 25 m de largeur, longueur utilisable à l’atterrissage (LDA) de 1 220 m.