Accident du Robin DR400-180R immatriculé F-HKZZ et du Schleicher Ka 6E immatriculé F-CDRM survenu le 02/09/2020 sur l’aérodrome de Bagnères-de-Luchon (31)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.2 : rapport de format simplifié, adapté aux circonstances de l'événement et aux enjeux de l'enquête.

Le pilote de l’avion décolle de la piste 01 de l’aérodrome de Bagnères-de-Luchon pour le remorquage du planeur.
Peu après l’envol, à une hauteur estimée par les témoins d’environ 50 m, le câble de remorquage se détend puis se retend brusquement. Le planeur prend une attitude à cabrer et passe en position haute par rapport à l’avion, le freinant et l’entraînant vers une assiette à piquer.

La pilote du planeur et le pilote de l’avion larguent le câble de remorquage de manière simultanée.
La pilote du planeur effectue une manœuvre serrée à droite et atterrit sur la piste à contre QFU. Dans le même temps, l’avion entre en collision avec la piste.
Le décollage, avec une vitesse air plus élevée que d’habitude pour un planeur tel que le Ka 6E, de l’ordre de 130 km/h, a pu induire un comportement plus vif et plus instable du planeur évoluant dans une atmosphère turbulente avec des rafales de vent. Le planeur devenait ainsi plus sensible à piloter. La pilote du planeur a eu l’intention d’informer le pilote de l’avion de cette vitesse élevée à la radio.
Lors de la montée initiale, pour ne pas passer en position haute, la pilote du planeur a appliqué du manche à piquer, augmentant ainsi la vitesse du planeur. Le pilote de l’avion a vraisemblablement réduit la puissance du moteur afin de maintenir le moteur dans sa plage d’utilisation. La vitesse de l’avion a diminué. Cette diminution de vitesse combinée à l’augmentation de vitesse du planeur a pu conduire à une détente du câble de remorquage.
Lorsque le câble s’est retendu, l’assiette du planeur a augmenté brusquement en raison de la position du crochet de remorquage proche du centre de gravité, ce qui a déstabilisé la pilote sur son siège. Il est possible que, dans cette phase, elle ait agi involontairement sur le manche, vers l’arrière, amplifiant la prise d’assiette.
Le planeur passant en position haute, environ une dizaine de mètres au-dessus de l’avion, a freiné celui-ci et lui a fait prendre une attitude à piquer. Pendant cette séquence, la pilote du planeur et le pilote de l’avion ont largué le câble de remorquage. Le pilote de l’avion a débuté une ressource mais n’a pas pu éviter la collision avec le sol. La pilote du planeur a effectué une manœuvre serrée à droite et a atterri à contre QFU.

Publications