Accident du Ultramagic M77 immatriculé EC-JAO le 12/07/2014 à Chalonnes-sur-Loire (49)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

1 - DEROULEMENT DU VOL

Le pilote prévoit un vol d’agrément avec deux passagers.

Sur le site de décollage situé sur la commune de Chalonnes, après le lâcher du ballonnet pour l’analyse du vent, le pilote estime un vent du secteur ouest 6 / 7 kt, rafale à 12kt. Alors que le brûleur est en fonctionnement pour décoller, le ballon monte brusquement verticalement jusqu’à une dizaine de mètres de hauteur puis redescend aussi vite. Malgré la mise en marche du deuxième brûleur pour amortir la chute, le ballon heurte le sol durement, rebondit par-dessus un arbre puis atterrit
normalement. Le vol n’a duré qu’une minute. Un des passagers est blessé lors de l’atterrissage.

2 - RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES

Les conditions météorologiques estimées sur le site de l’accident étaient un vent du 270° pour 6 à 7 kt, rafale à 12. Elles correspondaient aux informations météorologiques recueillies par le pilote sur quatre sites Internet.

Le manuel de vol des ballons Ultramagic indique que la vitesse maximale du vent autorisée au décollage est de 15 kt.

Breveté le 26 mai 2014, le pilote totalisait 25 ascensions dont sept depuis le brevet, toutes sur type.

Les consignes d’atterrissage ont été faites aux deux passagers avant le décollage. Le passager blessé avait déjà volé en ballon avec ce pilote.

3 - CONCLUSION ET ENSEIGNEMENT

La survenue d’une rafale, alors que la vitesse du vent était proche de la limite spécifiée dans le manuel de vol, a probablement contribué à l’évènement.

Lors de l’atterrissage dur, le passager n’a vraisemblablement pas eu le temps d’adopter la position de sécurité pour se protéger au moment de l’impact avec le sol.

Publications