Approche non stabilisée, décrochage en courte finale, collision avec le sol

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Evénement : approche non stabilisée, décrochage en courte finale, collision avec le sol.

 

Cause identifiée : méconnaissance des règles de l'art de l'atterrissage en montagne.

 

Circonstances :

 

En provenance de l'aérodrome privé de Luquet * (65), le pilote effectue une verticale de l'aérodrome du Vallon des Bergons. Il annonce ensuite sur la fréquence d'auto-information qu'il se trouve en étape de base puis en finale pour la piste 33**. Le propriétaire de l'aérodrome, témoin de l'arrivée, explique que l'ULM approche en glissade d'un côté puis de l'autre. L'ULM passe sous le plan de descente habituel pour cet aérodrome (environ 7%). Lors de la courte finale, il intervient sur la fréquence et suggère au pilote d'augmenter la puissance du moteur. Il précise qu'il voit l'ULM évoluer aux « grands angles ». L'ULM décroche et s'écrase une trentaine de mètres avant le seuil de la piste.

 

Le pilote indique qu'il n'avait pas sorti les volets et qu'il avait l'intention de faire « une prise de terrain en S ». Il avait effectué une trentaine d'atterrissage en montagne, mais jamais sur cet aérodrome.

 

La FFPLUM et l'AFPM (Association Française des Pilotes de Montagne) ont élaboré un programme de sensibilisation à destination des pilotes ULM qui souhaitent obtenir le « Label montagne ». Au cours de cette formation, l'accent est mis sur les connaissances théoriques ainsi que sur la pratique du pilotage en montagne. Le pilote n'avait pas suivi ce type de formation.

 

* aérodrome situé en plaine.

** profil moyen 17%

 

 

 

Publications