Atterrissage dur, rebonds lors de l'atterrissage, rupture du train avant, sortie latérale de piste

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Déroulement du vol

Le pilote décolle vers 16 h 30 de l'aérodrome de Vesoul pour un vol local. Après cinquante minutes de vol il s'intègre en vent arrière pour la piste 08(1). En étape de base, le pilote sort le train d'atterrissage et un premier cran de volets (15°). Il vire en finale et sort le second cran de volets (35°).

En courte finale, environ 350 m avant le seuil de piste, le pilote rentre un cran de volets. Il indique que le premier toucher à l'atterrissage est brutal et un autre témoin indique que l'avion effectue ensuite deux rebonds, lors desquels le train avant touche le sol en premier.

Enseignements et conclusion

La rupture du train est due à un atterrissage dur suivi de rebonds sur le train avant.

Le changement de configuration de l'avion en courte finale n'a pas permis au pilote de conserver la maîtrise de sa trajectoire jusqu'à l'atterrissage. Ce changement de stratégie a pu rendre délicat le pilotage de l'arrondi et conduire à l'atterrissage dur. Le relâchement ponctuel de son attention en finale a probablement contribué à l'accident.

Lors d'un rebond à l'atterrissage, il est possible d'accompagner le second arrondi en douceur sans action à piquer en augmentant, si nécessaire, la puissance, la remise de gaz restant une option envisageable.

 

(1)Piste revêtue 1 408 m x 20 m, LDA 1408 m.

 

Publications