Collision avec une ligne électrique lors d'un atterrissage de précaution en campagne par conditions météorologiques défavorables

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol local Chisseaux (37). Baptême de l'air

 

Le pilote constate que les conditions météorologiques se dégradent et que du brouillard se forme. Il décide d'effectuer un atterrissage de précaution. En tranversant la couche de brume en descente, il aperçoit une ligne électrique moyenne tension. Lors de l'atterrissage, l'enveloppe de la montgolfière heurte la ligne. Des arcs électriques s'amorcent, du métal en fusion tombe à proximité de la nacelle.

 

Le pilote indique qu'à 07H30, il n'y avait pas de brouillard à Chisseaux (37). Au moment du décollage, la visibilité est bonne avec une petite brume.

Il a pris la météo de différentes sources. Seul Météo France prévoyait l'évolution de la brume en brouillard entre 08h00 et 09h00. Le pilote considère que ces prévisions sont souvent erronnées et "inadaptées aux ballons". La station météorologique de Tours indique que la brume/brouillard va se dissiper vers 09H30. Durant le vol, le pilote a vu la couche devenir plus épaisse et de plus en plus soudée. Il a décidé de traverser la couche de nuage en descente. A la sortie, il a aperçu le sol à une quinzaine de mètres et la ligne moyenne tension à moins de 50 m. Il a décidé d'atterrir sans utiliser le système de dégonflage d'urgence. Ce système n'est pas réversible sur ce type de montgolfière.