Constat d'endommagement IFS (protection thermique) GTR1 suite oubli remise en place bouchon d'endoscopie

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

A l'arrivée de l'avion au poste de stationnement les contrôleurs SAFA constatent l'ouverture des trappes de surpression sous le GTR1 (S/N SE 9738). Décapotage et constat de détérioration de l'IFS (Inner Fixed Structure : protection thermique). Cette dégradation est la conséquence de la fuite d'air chaud sous pression associée à la non remise en place d'un bouchon d'endoscopie à Sana'a.

Sur l'ATL, on ne trouve aucune action mentionnée concernant le GTR 1 (par exemple, opération de maintenance ayant amené le retrait du bouchon) ni aucune plainte ou constat d'anomalie concernant ce réacteur.

Les enregistreurs sont prélevés et il est constaté que sur les deux dernières étapes (Sana'a - Le Caire - Paris CDG), l'EGT du réacteur 1 est très nettement inférieure (de l'ordre de 400°) à celle du GTR 2. La diminution d'EGT intervient environ une minute après l'affichage de la poussée décollage (Flex T/O 45 °C) à Sana'a. L'anomalie d'indication d'EGT du GTR 1 est causée par l'endommagement des thermocouples, lui-même du à un contact entre ses cosses et l'IFS.

L'exploitant a indiqué au constructeur qu'à l'escale du Caire, un mécanicien a fait le tour de l'avion et observé l'ouverture des trappes de surpression, contrôlé visuellement l'état de l'IFS sans décapotage et, ne constatant pas de dommage, a refermé les trappes. L'équipage a indiqué verbalement des indications erratiques d'EGT sur le GTR 1.

Le constructeur indique que le report sur l'ATL des indications erratiques d'EGT aurait du conduire à des vérifications immédiates dans la mesure où la panne d'indicateur d'EGT est un no-go.

Un OIT/FOT devrait être émis par le constructeur.