Demi-tour peu après le décollage, perte de contrôle, collision avec le sol, incendie

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol AD Septfonds (82) - AD Grenoble (38)

 

Peu après le décollage en piste 11, le pilote entreprend un demi-tour par la droite. L'avion survole le parking à faible hauteur, sensiblement en direction du seuil de la piste 11. A proximité immédiate de la manche à air, il s'incline brutalement à gauche, heurte une zone boisée bordant l'aérodrome et prend feu.

 

Des témoins situés sur le parking, occupés à laver un avion à l'aide d'un nettoyeur à eau sous pression, expliquent que l'avion évoluait à faible hauteur. Sa vitesse leur a semblé faible, ainsi que le bruit du moteur. L'hélice était en rotation.

 

D'autres témoins, situés dans des habitations en bordure sud de l'aérodrome, ont entendus des ratés moteur avant le bruit de l'accident. L'un d'eux, constructeur amateur, explique qu'il a entendu le bruit du moteur de l'avion pendant les essais, le roulage vers le seuil de piste puis le décollage. Il a ensuite entendu des ratés puis l'avion passer à proximité et heurter le sol.

 

L'examen de l'épave, entièrement brûlée, est limité par les dommages engendrés par l'accident. Il montre que les câbles de commande de profondeur et de roulis étaient connectés aux commandes et au gouvernes. Les volets étaient rentrés.

 

L'examen du moteur et de l'hélice, limité par les endomagements causés par l'incendie, montre que le niveau de puissance délivré à l'impact était faible. Les bougies étaient en état de fonctionnement. Aucune avarie mécanique n'a été constatée à l'intérieur du moteur.

 

Conclusion : L'enquête n'a pas permis d'identifier les causes de l'accident.