Endommagement de l'avion par la grêle lors du roulage sur l'aire de stationnement

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol local AD Montbéliard (25).

 

Le pilote, instructeur, et son passager décollent à 18h07 heure locale pour un vol d'initiation. Vingt minutes plus tard, lors de l'intégration dans le circuit d'aérodrome, le pilote décide d'atterrir en raison de la dégradation rapide des conditions météorologiques. Lors du roulement vers l'aire de stationnement, l'avion est endommagé par de la grêle.

 

L'analyse de Meteo France mentionne qu'iun système orageux a traversé rapidement le secteur de Montbéliard entre 18h30 et 19h30. Plus de 300 impacts de foudre ont été enregistrés et de violentes rafales de vent ont été mesurées. De fortes averses de pluie sont tombées, ainsi qu'en de nombreux endroits, de très intenses chutes de grêle. Des grêlons d'une taille exceptionnelle (atteignant parfois 6 cm) ont été observés localement.

 

L'analyse des images radar de précipitations a permis de déterminer qu'une seule cellule orageuse arrivant du sud-ouest a abordé l'aérodrome de Montbéliard vers 18 h 30 et la grêle peu de temps après. A 18 h 20, la cellule orageuse ne se trouvait qu'à une douzaine de kilomètres de l'aérodrome. Etant donné l'importance de cette cellule, le ciel a dû s'assombrir nettement et les bases nuageuses ont probablement pris un aspect très menaçant.

 

Les messages METAR/TAF des stations les plus proches de l'aérodrome de Montbéliard (AD Bâle-Mulhouse, AD Luxeuil et AD Les Eplatures) ne mentionnent pas la présence d'orages. Les cartes TEMSI de 15h et 18h UTC mentionnent une prévision de cumulonimbus avec des orages. Les messages GAFFO et GAFOR prévoient une situation orageuse entre 15 et 21 h UTC sur le nord-est de la France, avec la présence de grêle et de fortes turbulence sous cumulonimbus.

 

L'accident résulte de la décision du pilote d'entreprendre le vol dans des conditions météorologiques orageuses.