Extinction du moteur 2 en croisière

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol Pointe à Pitre - Paris Orly.

Une heure après le décollage en croisière au FL 350, le message ENG FAIL R apparaît.

Le PF constate que l'indicateur du paramètre N2 indique zéro et que le réacteur est arrêté. L'équipage se déclare en urgence et décide de retourner sur Pointe à Pitre. L'atterrissage se déroule sans autre problème.

Au sol, l'équipe de maintenance constate les éléments suivants :

une fuite d'huile sous le capot du moteur 2 et l'absence de limaille dans la tuyère

la présence de morceaux de métal dans les capots provenant de la boîte de transmission accessoire, qui a éclaté

la vérification du filtre à huile ne montre pas d'anomalie.

L'examen de la boite de transmission a mis en évidence une rupture en fatigue vibratoire d'un pignon conique.

Le moteur 2 a été remplacé.

Les examens menés ont permis d'identifier un mode vibratoire spécifique (mode 4D) au GE90-115B, vraisemblablement à l'origine de la propagation de criques dans l'engrenage de la boîte accessoire.

 

Cet événement ne se produit que pour ce type d'équipement lorsqu'il est installé sur ce type de moteur, alors que douze millions d'heures ont été enregistrées sans anomalie pour des équipements similaires installés sur GE90-94B. Il est possible que la différence provienne du niveau de vibration différent entre les deux moteurs, notamment lors du décollage.

 

Des campagnes d'inspection ont été effectuées par plusieurs exploitants. Le motoriste étudie la conception d'un nouvel engrenage, prenant en compte les résultats de ces campagnes.