Incendie en soute avionique au parking lors du branchement du groupe de parc

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Déroulement des vols à leur arrivée

Vol AD Hong Kong (Hong Kong) - AD Paris Charles de Gaulle, terminal 2.

Après son arrivée, l'avion est stationné au poste A34 du terminal 2 de l'AD Paris Charles de Gaulle. Lors du branchement du GPU, l'agent au sol a des difficultés à fournir du courant électrique à l'avion. Sur ce type de GPU, l'interrupteur de mise sous tension ne reste en position de fourniture de courant que lorsque le GPU reçoit un signal de retour en provenance de l'avion. Dans le cas contraire, l'interrupteur revient en position intermédiaire et coupe l'alimentation. Lors de l'incident, l'agent au sol rencontre des difficultés pour alimenter l'avion et maintient l'interrupteur manuellement, forçant la fourniture de courant. Il remarque alors transitoirement une baisse importante de régime du moteur du GPU.

Peu après, il constate un fort dégagement de chaleur et déconnecte les câbles du GPU. Un agent de Cathay Pacific Airways intervient alors et ouvre la soute avionique. Il constate des flammes à l'intérieur et utilise un extincteur à poudre pour éteindre le feu.

Lors des deux événements, les passagers étaient en phase de débarquement.

 

ANALYSE ET CONCLUSION

Les deux incidents ont été causés par un court-circuit en soute avionique, peu après le branchement des GPU, lors de la fourniture de courant électrique. Dans les deux cas, les courts-circuits ont eu pour conséquence le déclenchement d'un incendie alors que les passagers étaient en phase de débarquement.

Il a été démontré que l'une des deux prises de parc du GPU était incorrectement connectée sur le B-HOV. Il est probable qu'il en était de même pour le HS-TGL.

Cette connexion incorrecte, associée à des actions inappropriées de la part des agents au sol, sont à l'origine des deux incidents.

La conception des guides de prises de parc, installés sur Boeing 747-400 avant 2003, permet ce défaut de connexion. Ces mêmes guides étaient également installés d'origine sur tous les autres types de B747 ainsi que sur les B737-300, B737-400 et B737-500. Cependant, le NTSB a précisé qu'aucun cas connu de dégâts n'a été rapporté à Boeing sur les modèles de Boeing 737.

RECOMMANDATION DE SECURITE

Rappel : conformément à l'article 10 de la Directive 94/56/CE sur les enquêtes accidents, une recommandation de sécurité ne constitue en aucun cas une présomption de faute ou de responsabilité dans un accident ou un incident. L'article R.731-2 du Code de l'aviation civile stipule que les destinataires des recommandations de sécurité font connaître au BEA, dans un délai de quatre-vingt-dix jours après leur réception, les suites qu'ils entendent leur donner et, le cas échéant, le délai nécessaire à leur mise en œuvre.

Un incendie d'origine électrique dans une zone confinée d'un avion peut avoir des conséquences graves pour ce dernier, pouvant aller jusqu'à sa destruction. Si le feu n'est pas maîtrisé à temps, il peut constituer un danger pour les personnes à bord, lors des phases de débarquement des passagers notamment.

Le défaut d'alignement de l'une des prises de parc entraîne un court-circuit franc. Une solution a été développée par Boeing, consistant à installer le guide référence P/N MS17845-1, initialement installé sur le Boeing 767. Boeing n'a pas depuis eu connaissance de cas d'alignement incorrect sur des avions équipés de ce guide. Par ailleurs, Boeing recommande aux opérateurs de B747 de vérifier l'état des guides existants et, en cas d'endommagement, de les remplacer par le guide recommandé MS17845-1. Cette recommandation n'impose pas le remplacement systématique des guides existants.

En conséquence le BEA recommande que :

- l'EASA et la FAA rendent obligatoire le remplacement des pièces originelles référence 66-9236 par des pièces référence MS17845-1 sur toutes les versions d'appareils B747.

 

Publications