Incident grave du Diamond DA42 immatriculé F-HCTA et du planeur Rolladen Schneider LS8 immatriculé HB-3284 le 27/07/2016 à Pont-sur-Yonne (89)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.2 : rapport de format simplifié, adapté aux circonstances de l'événement et aux enjeux de l'enquête.

En descente vers l’aérodrome de Melun-Villaroche en vol IFR, dans un espace aérien de classe E, la passagère avant droite de l’avion a détecté un planeur à la même altitude avec une trajectoire conflictuelle. Le pilote du planeur n’avait pas mis en fonctionnement son transpondeur pour limiter la consommation électrique du planeur. La détection de trafic par le FLARM du planeur reposait ainsi uniquement sur l’exploitation d’informations provenant d’autres FLARM. Le pilote du planeur n’était pas en contact radio avec le contrôleur d’approche et n’avait pas d’obligation de l’être. Celui-ci n’avait donc pas connaissance de la présence d’un planeur dans la zone et n’a pas pu fournir d’information de trafic anticipée au pilote de l’avion. Le système TAS qui équipait le DA42 ne pouvait pas fournir d’informations au pilote sur la position du planeur dans la mesure où le transpondeur du planeur n’avait pas été mis en fonctionnement. La manœuvre d’évitement du pilote du DA42 a uniquement reposé sur le concept « voir et éviter » malgré la présence à bord de chacun des aéronefs de systèmes supposés faciliter la détection et l’évitement d’aéronefs. À aucun moment le pilote du planeur n’a vu l’avion.

Publications