Incident grave du Morane Saulnier MS893 immatriculé F-BTPC survenu le 10/01/2021 à la Montagne Noire (31)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.2 : rapport de format simplifié, adapté aux circonstances de l'événement et aux enjeux de l'enquête.

Les conditions météorologiques n’étaient pas favorables pour effectuer du vol de pente ou des vols éloignés de l’aérodrome. Le responsable des vols, instructeur à bord du planeur, a jugé que le plafond en début d’après-midi, évalué lors d’un vol par le pilote du remorqueur, était suffisant pour effectuer des circuits d’aérodrome. Il a ainsi décidé d’effectuer, avec différents pilotes en formation, des exercices de casse câble à faible hauteur suivis de circuits adaptés pour rejoindre la piste. Lors de ces évolutions au nord de la piste, il n’a pas remarqué la dégradation des conditions météorologiques, avec une diminution du plafond de la couche nuageuse, dans le circuit d’aérodrome du remorqueur. De son côté, le pilote du remorqueur, préoccupé par la possibilité de givrage, n’a pas réévalué les conditions à l’issue de chaque vol et a poursuivi les remorquages.
À l’issue du sixième remorquage, au cours de la branche vent arrière au sud de l’aérodrome, l’avion est entré dans les nuages et le pilote a perdu les références visuelles. Il a perdu et repris le contrôle de l’avion à deux reprises, les deux fois proche du sol après avoir retrouvé les références visuelles. Il n’a pas été possible de déterminer si la présence d’un horizon artificiel aurait pu permettre au pilote d’éviter les pertes de contrôle.

Le pilote a ensuite essayé de maintenir une assiette constante en montée. Il n’est pas parvenu à stabiliser l’inclinaison de l’avion mais a réussi à en garder le contrôle. Après 20 minutes de vol, il est passé au-dessus de la couche nuageuse et a retrouvé les références visuelles. Il a ensuite pu rejoindre l’aérodrome de Revel où il a atterri sans autre incident.
Le responsable des vols a ensuite convoyé l’avion entre l’aérodrome de Revel et celui de la Montagne noire, afin d’éviter de le laisser dans un endroit non sécurisé.

Publications