Panne d'essence, atterrissage d'urgence, cheval de bois

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol AD Toulouse Lasbordes (31) - Montluçon (03).

 

Le pilote indique, qu'accompagné d'un passager, décolle à 17 h 00 en piste 34. Il s'annonce sur la fréquence de Montluçon vers 19 h 00 mais en se rapprochant détecte la présence de nuages bas au sud de l'aérodrome. L'agent AFIS lui transmet les informations suivantes : pluie, 200 pieds de plafond et une visibilité oscillant entre 4 kilomètres et 400 mètres. Le pilote décide de se dérouter vers Guéret mais les conditions météorologiques rencontrées sur le trajet l'incitent à renoncer. Il prend initialement la direction de Limoges, sans parvenir à les contacter puis ensuite de Brive-la-Gaillarde (19) qu'il estime atteindre à 19 h 26 (source GPS). Il sélectionne l'aspiration par le fond de réservoir et pense alors disposer d'une quantité restante de 20 litres.

En descente, avec le réchauffage du carburateur actionné, et en vue du terrain de Brive, ses tentatives de contact radio restent sans réponse. Le moteur a des ratés. Le pilote sélectionne l'aspiration carburant par la prise pendulaire et actionne le levier de la pompe de secours (branché sur un circuit parallèle connecté au fond de réservoir). Cette manœuvre de secours reste sans effet. Le pilote indique qu'à 19 h 23, vers 1500 ft, le moteur s'arrête. Il réalise un atterrissage d'urgence en campagne. L'avion accroche une clôture située au milieu des herbes hautes, puis bascule en avant et s'immobilise sur le dos.

 

L'examen de l'épave montre que les réservoirs étaient vides.

 

Le pilote a estimé la durée du vol à 2 h 10 et sa consommation pour le trajet Toulouse-Lasbordes - Montluçon à 60 litres de carburant. Il indique avoir tenu compte du vent prévu (vent du 290° pour 4 à 8 kt, localement du 300° pour 14 à 18 kt). Il indique avoir rempli les réservoirs avant le départ (85 litres). Il a vérifié la consommation de l'avion peu de temps auparavant et l'a estimée à 28 l/h.