Perte de contrôle en vol lors d'une manifestation aérienne

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol de démonstration lors d'un meeting aérien AD Tours Val de Loire (37)

 

Le pilote décolle à 10 h 23 de la piste 02 pour une démonstration en vol du Boeing Stearman lors d'un meeting aérien sur l'aérodrome de Tours Val de Loire. La durée prévue de la présentation est de 6 minutes. Le vol ne comporte pas de figures de voltige mais un enchaînement de manœuvres : « passage à l'anglaise », « oreilles », « glissade », passage bas.

 

Vers la fin de la présentation, en palier à faible vitesse à une hauteur d'environ 400 pieds et lors du déclenchement d'une oreille dos au public, le biplan gauche décroche et le pilote perd le contrôle de l'avion qui prend une forte assiette à piquer. Le pilote effectue une ressource peu avant la collision avec le sol. L'avion heurte le sol 90 m à l'est de la piste.

 

Le pilote était arrivé à Tours le 12 juin, 2 jours avant le meeting. Il n'avait pas participé à l'entraînement de la veille, mais avait assisté à un briefing le matin avant le début du meeting.

 

Le pilote avait effectué des vols de démonstration avec cet avion lors des meetings de Châteauroux le 17 mai et de Cazaux le 7 juin, une semaine avant l'accident.

 

Le pilote explique ainsi l'exécution d'une oreille :

« Atteindre au minimum la vitesse de croisière, lever le nez avec pleine puissance moteur, puis engager immédiatement le virage avec manche légèrement vers l'avant et du pied légèrement plus accentué que d'habitude. »

 

Il apparaît sur un enregistrement vidéo que la vitesse de l'avion est trop faible lors du déclenchement de cette figure.

 

L'enregistrement vidéo fait paraître que l'enchaînement des figures diffère de celui décrit dans la fiche de présentation en vol, approuvée par le directeur des vols, responsable de la manifestation.

 

Conclusion :

La cause de l'accident est due à une vitesse trop faible de l'avion au regard de la figure effectuée.

Le pilote avait peu d'expérience sur ce modèle d'avion (31 heures).

 

Une improvisation partielle de la démonstration en vol a pu contribuer à l'accident.