Perte de la commande de direction lors du roulement à l’atterrissage

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

CIRCONSTANCES

Lors du roulement à l'atterrissage en piste 14 revêtue le pilote constate que la gouverne de direction ne réagit pas à ses sollicitations. Lorsque le train avant est en contact avec le revêtement de la piste, il constate qu'il ne peut pas agir sur ce dernier. Il a les deux palonniers enfoncés. Il dirige l'avion au frein et l'immobilise sur la piste. Il est tracté jusqu'au hangar.

L'examen de l'avion montre une rupture du câble de commande gauche qui lie le palonnier droit et la gouverne de direction. Cette rupture se situe au niveau de la poulie de renvoi placée sur le plancher, sous la planche de bord en dessous de la commande de mixture. Les deux extrémités du câble sont effilochées.

La poulie montre un frottement important et une usure du côté droit. On trouve également ces marques de frottement sur le support de poulie. Ce dernier, en forme de « U », n'est pas conforme à la pièce présentée dans le catalogue des pièces de l'avion, même si ce dernier n'est pas un document approuvé et a pu être mis à jour. Dans ce recueil, le support de poulie est présenté en deux parties opposées en forme de « L ». Cependant le plancher de l'avion de l'incident ne présente pas de trous permettant la fixation de l'élément en deux parties. Il semble donc que le support de poulie en forme de « U » soit une pièce d'origine.

Le câble est sorti de la gorge de la poulie. La goupille évitant la sortie du câble du guide câble n'est pas en place. Les trous de réception de cette sécurité sont obstrués par des poussières montrant qu'au moment de l'accident cette pièce était absente. De plus, les trous prévus pour le montage de cette goupille se trouvent au niveau de la pliure du support de poulie au ras du plancher. Cette disposition implique une grande difficulté pour la mise en place de cette pièce.

L'examen du tendeur de câble non référencé montre qu'il était en bout de course. Il ne reste plus qu'un filet pour agir sur la tension du câble. Dans cette configuration on ne peut plus régler la tension du câble. Les fils à freiner de sécurité du tendeur sont en très bon état.

Le programme d'entretien prévoit un contrôle visuel de ces éléments de commande de vol toutes les cent heures. Le protocole de cette visite ne fait pas apparaître de défauts sur les points qui concernent l'ensemble poulie et câble de direction. Les jeux et l'état du roulement de la poulie et la tension du câble étaient à l'intérieur des tolérances. Le protocole ne précise pas la nécessité de vérifier la présence de la goupille, vérification qui s'inscrit dans le contrôle général de l'installation de commande de la gouverne de direction. Depuis la dernière visite de ce type l'avion a été utilisé soixante-cinq heures.

CONCLUSION

L'accident est dû à la rupture du câble de liaison palonnier/direction, au niveau de la poulie. En absence de goupille le câble est sorti de la gorge de la poulie pour des raisons qu'il n'a pas été possible de déterminer. Les sollicitations successives postérieures ont provoqué une usure prématurée du câble jusqu'à sa rupture.

 

Publications