Perte de puissance en croisière, rupture du train principal lors d'un atterrissage forcé

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Déroulement du vol

Le pilote décolle de l'aérodrome de Marmande Virazeil (47) avec trois passagers pour faire un survol du Bassin d'Arcachon (33). Après 20 min de vol, en croisière à 2 000 ft, le moteur perd de la puissance et l'hélice tourne en moulinet. Le pilote procède à un atterrissage forcé dans un champ cultivé. Lors du roulement à l'atterrissage, le train principal gauche se rompt au passage d'une ornière. L'avion s'immobilise après avoir fait un cheval de bois.

Enseignements et conclusion

La perte de puissance en vol a conduit le pilote à entreprendre un atterrissage forcé dans un champ cultivé. Le passage d'une ornière non détectable a provoqué la rupture du train principal gauche.

Cet accident s'explique par la conjonction des facteurs suivants :

- la précipitation du pilote, confronté à une pression temporelle, lors de la mise en œuvre de l'avion entre l'arrivée et le départ qui l'a conduit à improviser un changement de réservoir ;

- la sélection erronée du réservoir de carburant non rattrapée par la check-list avant décollage ;

- l'absence de formation récente du pilote à ce type de panne sur avion monomoteur.

Publications