Rebonds lors de l'atterrissage, rupture du train avant

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol AD Issoire (63) - AD Annemasse (74).

 

Circonstances

Le pilote décolle de l'aérodrome d'Issoire (63) pour un vol à destination de l'aérodrome d'Annemasse. A l'arrivée, il effectue une verticale de l'aérodrome et estime la force du vent à 10 kt. Il s'intègre en début de vent arrière pour la piste 30 revêtue.

Le pilote indique qu'au cours de l'arrondi l'avion remonte sous l'effet d'une rafale de vent puis rebondit à trois reprises. Le pilote précise qu'au troisième rebond, il augmente la puissance du moteur. L'avion heurte la piste sur le train avant qui se rompt.

Le pilote indique qu'à l'arrivée, un réservoir était plein et l'autre quasiment vide. Pendant l'approche finale réalisée en configuration pleins volets, il avait majoré la vitesse de 5 kt en raison du vent traversier.

Le pilote totalisait 300 heures de vol dont 10 sur type, et 30 dans les trois mois précédents dont 10 sur type et 1 h 40 dans les dernières 24 heures.

Avant d'intégrer le circuit d'aérodrome d'Annemasse, le pilote avait écouté l'ATIS de Genève. Les conditions météorologiques étaient les suivantes : vent du 230° pour 16 kt, FEW à 6 300 ft, visibilité supérieure à 10 km, température 29 °C.

Conclusion

L'accident est dû à un manque de technicité du pilote lors de l'arrondi. La dissymétrie de masse des ailes ainsi qu'une composante de vent de travers ont pu favoriser l'instabilité de l'avion dans cette phase de vol.

 

Publications