Rupture de l'extrémité d'une pale de l'hélice en croisière, atterrissage forcé, en instruction

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol local AD Lognes (77).

 

Quelques minutes après le décollage, stable à 1 500 ft QNH, le pilote entend un claquement sourd et ressent de fortes vibrations. Il annonce à la fréquence qu'il va atterrir dans un champ. L'atterrissage se déroule sans problème. Au sol, il est constaté qu'un bout de pale d'environ dix centimètres s'est rompu.

 

L'examen de la pale de l'hélice montre qu'elle s'est rompue à 79 cm de l'axe de rotation sous un processus de fissuration en fatigue. La fissure s'est amorcée sur un impact d'environ 2,8 mm de longueur et 0,16 mm de profondeur, situé sur l'intrados. La taille de l'impact observée n'est à priori pas critique. Il faut toutefois noter que seul un des vis-à-vis a pu être observé. Il se peut donc que la partie la plus importante de l'impact, c'est-à-dire la plus critique, se trouve sur le morceau de pale qui n'a pas été retrouvé.

L'incident résulte de la rupture d'une extrémité de pale de l'hélice. Les examens n'ont pas permis de déterminer l'origine de la rupture.