Rupture de l'hélice en vol, atterrissage d'urgence en campagne

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol local AD Châtellerault (86).

 

Le pilote indique qu'en vol de croisière à une hauteur d'environ 150 mètres de hauteur, il entend un grand bruit et constate qu'il parvient plus à maintenir le vol en palier. Il décide d'atterrir dans un champ de colza. Il arrête le moteur à proximité du sol et atterrit durement.

Au sol, il constate que le fuselage et le train d'atterrissage sont endommagés; les deux pales de l'hélice en bois sont cassées et les morceaux manquants sont introuvables dans le voisinage de l'épave.

 

Le pilote est propriétaire de l'ULM qu'il a racheté à son club deux ans auparavant . Le moteur avait été changé récemment. L'hélice datait de 1992. Elle avait été déposée lors du changement de moteur puis remontée avec de nouveaux boulons. L'absence de débris à proximité indique qu'elle s'est rompue en vol. La forme de rupture de l'une des pales montre que son extrémité a probablement été heurtée par un objet extérieur.