Sortie impossible du train, atterrissage avec le train rentré à côté de la piste

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol AD Propriano (2A) - AD Figari (2A).

 

Au cours de l'approche finale à Figari, le contrôleur signale au pilote que le train d'atterrissage de l'avion ne paraît pas sorti. Le pilote remet les gaz, le contrôleur lui confirme que le train est rentré. Le pilote ne parvient pas à sortir le train d'atterrissage en secours. Il atterrit avec le train rentré sur une bande herbeuse près de la piste revêtue que les services du SSLIA avaient préalablement aspergée de mousse.

 

Au sol, il est constaté que le vérin d'ouverture de la trappe de train principal droite est désassemblé. Le circlips permettant de maintenir assemblés le corps du vérin et la tige coulissante est sorti de son logement. Lors de la mise en pression du circuit suite à la commande de sortie du train, le liquide hydraulique a fui en vol et le circuit s'est vidé. Le système de sortie de secours du train d'atterrissage du Cessna 210 nécessite de la pression hydraulique. Il était donc impossible au pilote de sortir le train en secours.

 

Les examens métallurgiques réalisés sur le circlips et le corps du vérin n'ont pas permis de déterminer la raison du désassemblage du vérin. Aucune opération de maintenance n'avait été réalisée récemment sur les trains ou les trappes de train. Le constructeur de l'avion avait émis en 1997 un Service Bulletin recommandant le changement du modèle de vérin d'ouverture des trappes de train principal. Le nouveau modèle ne posséde pas de circlips pour maintenir le vérin assemblé mais un embout fileté. Le Service Bulletin avait été émis afin d'éviter un éventuel désassemblage du vérin. Son application n'est pas obligatoire. Il n'avait pas été appliqué sur cet avion.

 

 

 

Conclusion : l'accident est dû à la fuite de liquide hydraulique après le désassemblage en vol du vérin d'ouverture de la trappe de train principal droit.