Talonnement du mât rotor, divergence du plan de rotation du rotor, perte de contrôle, collision avec le relief

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

 

Résumé

Le pilote décolle d'une plateforme privée située à Cuneo (Italie) pour un vol à destination du Royaume-Uni via la vallée du Rhône. Il transite au nord de la CTR de l'aérodrome de Nice Côte d'Azur, en contact avec le Secteur d'Information de Vol. Vingt minutes plus tard, le contrôleur perd le contact radar et radio avec l'aéronef. L'épave est retrouvée sur le flanc d'une colline boisée. Le pilote et le passager

sont décédés.

L'enquête a montré que l'accident est vraisemblablement dû à une action inappropriée du pilote sur les commandes de vol en conditions turbulentes. Cette action a provoqué un talonnement du mât rotor ayant pour conséquence une divergence du plan de rotation du rotor principal et une rupture de la butée basse des pales principales.

CONCLUSION

Faits établis par l'enquête

- Le pilote détenait les licences et les qualifications nécessaires à l'accomplissement du vol.

- L'hélicoptère possédait un certificat de navigabilité en état de validité.

- Le pilote effectuait un vol de convoyage avec passager.

- Le pilote avait effectué une première tentative de convoyage la veille de l'accident.

- La situation météorologique sur zone, caractérisée par de fortes turbulences, ne permettait pas de réaliser le vol en sécurité.

- Le pilote ne connaissait pas les particularités aérologiques de la région au nord de Nice.

- L'hélicoptère a été soumis à de fortes turbulences.

- Les actions du pilote sur les commandes de vol ont vraisemblablement conduit à la rupture de la butée basse des pales principales.

- Une des pales du rotor principal a heurté le cockpit et le patin gauche de l'hélicoptère.

- La rupture de la pale a entrainé la perte de sustentation de l'hélicoptère.

Causes de l'accident

L'accident est vraisemblablement dû à une action inappropriée du pilote sur les commandes de vol en conditions turbulentes. Cette action a provoqué

un talonnement du mât, puis une divergence du plan de rotation du rotor principal

et le contact d'une pale avec la cellule. Cette pale s'est alors rompue en vol, provoquant la perte de contrôle de l'hélicoptère.

Les facteurs suivants ont pu contribuer à l'accident :

- Un phénomène d' « objectif destination » poussant le pilote à poursuivre un vol malgré la dégradation des conditions aérologiques.

- Une méconnaissance des conditions aérologiques dans la région au nord de Nice.

 

Publications