Vibrations du moteur, déroutement, atterrissage forcé en campagne

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Vol AD Saint-Nazaire (44) - AD Guiscriff (56).

A environ 15 km au sud de l'aérodrome de Vannes, le pilote ressent des vibrations qu'il associe à un problème aérodynamique. Il indique qu'il réduit le régime à 1800 tours par minute puis prend la vitesse de finesse maximum. Il contacte la tour de contrôle de Vannes pour l'informer de sa situation et de son intention d'atterrir sur la piste 04 après une intégration directe en finale. Lorsque le moto-planeur arrive à environ 600 mètres du seuil de piste, le contrôleur confirme au pilote que sa hauteur ne lui permettra probablement pas d'atteindre la piste. Le pilote explique qu'il décide d'atterrir dans un champ situé sur sa droite. Avant d'atterrir, il est contraint de réaliser un virage de 90° pour éviter une botte de foin dans le champ. A la fin de ce virage, il se retrouve face à une maison et décide de « plaquer » le planeur au sol. Le train principal gauche, la partie inférieure du fuselage et du capot du moteur sont endommagés. L'hélice est cassée.

Après l'accident, la personne en charge de la maintenance du motoplaneur a identifié un décalage de l'une des magnétos.