Incident de l’avion Cessna - 182 - P immatriculé N609PC survenu le 28/02/2018 à Yonval (80)

Progression de l'enquête Cloturée
Progress: 100%

Rapport d'Enquête cat.2 : rapport de format simplifié, adapté aux circonstances de l'événement et aux enjeux de l'enquête.

Le pilote, accompagné d’un passager assis en place avant droite, décolle vers 9 h 10 de l’aérodrome du Touquet-Côte d’Opale (62) pour un vol de navigation IFR à destination de l’aérodrome Lognes-Émerainville (77).
En fin de montée et arrivant au FL 70, le pilote et son passager perçoivent une odeur de fumée, des vibrations et un bruit de moteur anormal. Le pilote arrête le moteur puis tente de le redémarrer, sans succès. Le passager en place droite possédant une plus grande expérience de vol prend alors les commandes, émet un message d’urgence et tente de se dérouter en vol plané vers l’aérodrome d’Abbeville (80). Il se rend compte assez rapidement qu’il ne pourra pas rejoindre l’aérodrome. Il choisit un champ et effectue un atterrissage forcé en campagne aux alentours de 9 h 40.

Une fois au sol, les deux pilotes inspectent l’avion et constatent que le carter du moteur est perforé.
Les examens réalisés par le BEA sur le moteur ont montré qu’une rupture en fatigue de la bielle n°1 est à l’origine de l’arrêt du moteur.
Une rupture en fatigue d’une bielle d’un moteur similaire a été mise en évidence par le BEA sur un accident précédent. Le processus d’initiation de la fissure en fatigue était différent dans ces deux occurrences. L’origine des ruptures en fatigue de ces deux bielles n’a pas pu être déterminée.

Publications